Au fond, l'article 132-1 alinéa 1 du Code de la Consommation dispose que: "dans les contrats conclus entre professionnels et non professionnels ou consommateurs, sont abusives les clauses qui ont pour objet ou pour effet de créer, au détriment du non-professionnel ou du consommateur un déséquilibre significatif entre les droits et  obligations des parties au contrat".

En application de ce principe, doit être réputée non écrite comme abusive, la clause prévoyant l'augmentation du montant du crédit initial sans acceptation par l'emprunteur d'une nouvelle offre de crédit' car elle exonère le prêteur du respect des exigences légales protectrices de l'emprunteur à l'occasion de l'augmentation du découvert utile et le prive de sa faculté de rétractation.

Il s'ensuit que le point de départ du délai de forclusion de l'article L.311- 37 du Code de la Consommation est le jour du dépassement non régularisé du montant initial du découvert. Au cas présent, le montant du Découvert Utile a été dépassé le 25 mai 2005, l'action en paiement intentée le 14 août 2008 par la S.A. F. est donc forclose.