Attendu que pour conclure à la mise en place d'un système de garde alternée des enfants, l'appelant explique qu'il réside, comme la mère, à MARMANDE, qu'il dispose d'un logement décent pour recevoir les enfants qui ne sont pas en bas âge (13 et 8 ans) et que rien ne s'oppose à cette demande;

Mais attendu que par jugement du 09 Octobre 2007 ordonnant la médiation familiale, le juge aux affaires familiales avait déjà débouté Jean-Pierre R. de sa demande de résidence alternée et Karine B. de sa demande de diminution des droits de visite et qu'aucun appel n'avait été interjeté de cette décision;

Qu'à ce jour aucun élément nouveau n'est produit par le père à l'appui de son appel et qu'il convient de lui rappeler qu'outre les éléments matériels produits, un minimum d'accord et de relations entre les parents est indispensable au bon déroulement de cette garde;

Que tel n'est pas le cas en l'espèce en regard des attestations produites par Karine B. qui démontrent l'absence de relations entre les parents ainsi que le déni affiché de la mère et de ses initiatives; qu'au surplus, l'enfant Mina n'a pas souhaité la mise en place de la garde alternée;